Ha Tien est une petite ville ou aucun tourisme n’y est visible. Rien d’intéressant pour y mettre les pieds mise à part passer la frontières pour se rendre au Cambodge. Ce qu’il faut savoir, c’est que ces frontières, ainsi que Laos-Cambodge (que nous passerons dans un mois) sont extrêmement corrompues, d’où cet article pour montrer que vous pourrez le passer sans encombres 😉


TRAJET

  • Date : 30 Octobre 2017
  • Bus couchette : Ho Chi Minh – Ha Tien
  • Temps : 8H – couchette
  • Prix : 165 000 VND par personne, soit 6,25 €

PASSAGE DE FRONTIÈRES VIETNAM (Ha Tien) – CAMBODGE (Kep)

  • Date : 01 Novembre 2017
  • Bus : Ha Tien (Vietnam) – Kep (Cambodge)
  • Temps : 1H – siège
  • Prix : 368 000 VND pour 2, soit 13,90 €

Nous avons acheté nos 2 tickets de bus pour passer a frontière.

Le jour J, la dame de l’agence nous propose de payer 3 $ chacun en plus pour qu’ils fassent tamponner nos visas à notre place pour aller « plus vite ».. Les backchich commencent ils déjà ? Bon on va supposer que c’est juste de la gentillesse.. Mais nous déclinons l’offre et lui disons que nous le ferons pas nous même.

Notre mini van arrive enfin pour nous emmener à la frontière ! Nous sommes 6 touristes en tout dans le véhicule.

Après 10 minutes de route nous arrivons à la frontière Vietnamienne. Nous attendons la dame partit je ne sais où et celle-ci revient avec les passeports des autres touristes tamponnés. Elle nous dit d’aller passer la douane et de les rejoindre ensuite.

C’est parti pour le passage !

Nous allons donc voir les douaniers, ils sourient et rigolent entre eux. Ils paraissent de très bonne humeur ce qui est un plus pour nous ! Le monsieur nous tamponne notre sortie du territoire et nous fait signe d’avancer sans rien nous demander ! Premier passage sans backchich CHECK !

Un douanier nous fait signe de tracer notre route vers le « no man’s land » sans nous arrêter, ce qui nous fait éviter la « visite médicale ». 2ème backchich évité, CHECK !

Un douanier vérifie que nous avons bien notre tampon de sortie et nous laisse passer.

Nous voyons les autres touristes qui sont à peine à 50 mètres devant nous, tu parles d’un passage rapide..

Nous voilà à la frontière Cambodgienne, nous rentrons dans les « bureaux ». Un douanier nous fait signe tout de suite, nous demande si nous avons nos visas, ce que nous acquiesçons et nous donne le papier d’usage à remplir. Nous le remplissons tout de suite, ils prennent nos empreintes et une photo, nous sourient et nous rendent nos passeports avec nos visas tamponnés sans rien nous demander ! Au top ! 3ème passage sans backchich, CHECK !

Nous ressortons des bureaux, presque en plaisantant avec le douanier à cause d’une porte fermée, avec le sourire aux lèvres !

Un dernier douanier vérifie que nous avons bien les tampons d’entrée dans le pays et nous voilà enfin au Cambodge sans aucune encombre !

Nous rejoignons les autres qui attendent le bus, ils sont passés plus vite oui mais finalement qu’est ce que ça leur a apporté ? Mise à part perdre 3 $ pour rien on ne sait pas mais nous nous sommes fiers pour notre premier passage de frontière terrestre !